fbpx

Le Magazine Recette Médiévale

Parcourez les articles et apprenez-en plus sur les pratiques alimentaires au Moyen Âge ! ›

Recettes Médiévales – Les dernières recettes

Les dernières Recettes Médiévales extraites ou inspirées de réceptaires médiévaux. Les sources sont généralement indiquées dans chaque note. Vous trouverez également des recettes histo-compatibles (non-sourcées).

Nos interprétations de recettes

Pourquoi parle-t-on « d’interprétations » ? Tout simplement car les manuscrits, pour la plupart, ne précisent que très rarement les quantités des ingrédients. Le Maitre Queu savait déjà quel goût devait avoir un plat, ce qui est un exercice plutôt difficile à notre époque en raison de nos habitudes alimentaires qui ont changé.

Suivre les indices

Il faut donc rechercher, grâce parfois à divers indices dans d’autres recettes, ou des notes, quelle saveur pouvait bien avoir un plat en particulier. C’est pourquoi nous attachons une importance particulière à ne pas remplacer tel ou tel ingrédient, à l’exception d’ingrédients dont oin sait pertinemment qu’ils pouvaient être remplacés les jours de carême ou de char.

Vin de Rose – Rosatum

Vin de Rose – Rosatum

Vin de rose ou appelé Rosatum  selon le « Tractatus de modo preparandi et condiendi omnia cibaria » (XIII°)

Ypocras selon le Ménagier

Ypocras selon le Ménagier

La véritable recette de l’Ypocras du Ménagier de Paris. Vous trouverez sur internet des tas de recettes différentes adaptées et plus ou moins fidèles. Contrairement à ce que l’on peut voir dans les recettes médiévales, les vins épicés ont des proportions très précises, car ils sont des éléments importants de la diététique médiévale.

Hypocras – Recette 2 selon le Ménagier

Hypocras – Recette 2 selon le Ménagier

Hypocras – Recette 2 – selon le Ménagier de Paris (XIV°). Dans cette deuxième recette extraite du Ménagier, on retrouve du galanga, macis et Nard. La recette prévoit également de chauffer le liquide.

Comment faire du lait d’amandes ?

Comment faire du lait d’amandes ?

Le lait d’amandes est très utilisé en remplacement du lait de vache pour les jours de carême. On le retrouve aussi dans la préparation de certains « flans » catalans.

Vin de sauge – Saugée

Vin de sauge – Saugée

Le vin de sauge ou appelé Saugée – recette selon le « Tractatus de modo preparandi et condiendi omnia cibaria » (XIII°)

Poudre Fine selon le Ménagier de Paris (XIV°)

Poudre Fine selon le Ménagier de Paris (XIV°)

La Poudre Fine d’après le Ménagier de Paris (XIV°) : Mélange d’épices et de sucre. Cette poudre est indispensable et très utilisée dans de nombreuses recettes médiévales.

Soupe improvisée – Souppe despourveue

Soupe improvisée – Souppe despourveue

Cette recette est prévue pour « jour de char », c’est à dire que le bouillon sera à base de viande. Pour une recette végétarienne, un bouillon de légumes conviendra parfaitement.

Arboulastre selon le Ménagier

Arboulastre selon le Ménagier

Arboulastre selon le Ménagier de Paris (XIV°). Une recette simple mais qui demande beaucoup d’ingrédients pour deux omelettes.

Beignets de fromage – Llenques de formatge

Beignets de fromage – Llenques de formatge

Llenques de fromage selon le Libre de Sent Sovi. Bien que dans le Sent Soví rien n’en soit dit, dans d’autres manuscrits, il est précisé que les Llenques de fromage doivent être mangés chauds.

Carbonata selon Maestro Martino

Carbonata selon Maestro Martino

Une recette idéale pour vos barbecues de l’été !!! Une recette qui stimule la soif selon Maestro Martino : « et farratte meglio bevere », donc pensez à bien vous hydrater !

Oeufs à la Tanaisie du Ménagier

Oeufs à la Tanaisie du Ménagier

Oeufs à la Tanaisie selon le Ménagier de Paris (XIV°) – Une recette à retrouver dans la box Médimoinsquart de Juin 2019 et mise au point par Fabian Müllers.

Cretonnée de pois ou de fèves nouvelles

Cretonnée de pois ou de fèves nouvelles

Une sorte de brouet qui n’est pas présentable esthétiquement mais qui présente un goût incomparable. N’hésitez pas, c’est facile à réaliser et vraiment très bon.

Doigts de fées – Biscuits aux amandes

Doigts de fées – Biscuits aux amandes

Autrefois, on avait coutume pour amadouer les fées, qui étaient parfois ogresses et qui dévoraient les enfants, de leur offrir des délicieux biscuits et gâteaux. Les villageois déposaient ces offrandes gourmandes auprès des arbres et des grottes où, disait-on aux enfants, elles aimaient séjourner.

Taillis de fruits secs

Taillis de fruits secs

Pudding médiéval moelleux. A consommer en dessert de préférence tiède accompagné d’un fromage blanc et d’un verre d’hypocras rouge ou d’hydromel.

Talmouses aux porettes

Talmouses aux porettes

Talmouses aux porettes. Le terme « talemouse » semble venir de « talemelier », ancien nom désignant le boulanger au Moyen-Age et jusqu’au 12e siècle. Les talmouses évoluent avec leur époque et celles d’aujourd’hui intègrent non seulement du fromage mais aussi des fruits de mer, des légumes ou des champignons dans une béchamel.Mais la base reste la même : une pâte fine, feuilletée ou non, contenant un appareil fromagé, le tout cuit au four, présenté chaud et bien doré.

Morue à l’ail selon le Tractatus

Morue à l’ail selon le Tractatus

Morue à l’ail du Tractatus de modo preparandi et condiendi omnia cibaria, une oeuvre anonyme en latin du XIVe siècle. Ce plat peut être considéré comme un ancêtre de la brandade, une recette provençale qui utilise du lait ou de la crème de vache, alors que notre recette médiévale contient du lait d’amande. La raison en est que le poisson était associé aux jours maigres, il était donc également nécessaire d’exclure les dérivés d’origine animale (Même si à l’heure actuelle nous considérons le poisson comme un animal).

Pin It on Pinterest

RecetteMédiévale

GRATUIT
VOIR